2023 enregistre un record de candidats politiques LGBTQ+ au cours des années impaires

2023 enregistre un record de candidats politiques LGBTQ+ au cours des années impaires

Les électeurs des États qui organisent des élections mardi ont plus de candidats LGBTQ+ parmi lesquels choisir que lors de n’importe quelle année impaire.

Au moins 514 candidats se sont présentés ou se présentent aux élections de 2023, soit une hausse de 19,5 % par rapport à 2021, où 430 candidats s’étaient présentés, et une augmentation de 34,6 % par rapport à 2019, où 382 se sont présentés, selon le dernier rapport « Sur la piste » du LGBTQ+ Victory Fund.  » rapport. Cinquante-deux ont déjà été élus et 312 seront sur les listes électorales mardi. Le Fonds de la Victoire, qui soutient les candidats répondant à certaines normes, en a soutenu 259 sur un total, dont 156 seront présents lors du scrutin de mardi.

Les candidats sortants constituent un groupe diversifié. Ils se présentent dans 41 États et dans le District de Columbia, pour des postes tels que les assemblées législatives des États, les conseils municipaux et les commissions scolaires.

Les candidats LGBTQ+ de couleur se sont présentés en plus grand nombre que lors de n’importe quelle année électorale impaire de l’histoire – au moins 164 –, soit une augmentation de 46,4 % par rapport à 2019, bien que le rythme de croissance ait ralenti entre 2021 et 2023. Le nombre de candidats Latinx LGBTQ+ a augmenté de 40. pour cent par rapport à 2021 (de 40 à 56), tandis que le nombre de candidats LGBTQ+ noirs et de candidats LGBTQ+ d’Asie/des îles du Pacifique a légèrement diminué.

Connexes : Voici les courses LGBTQ+ à surveiller le jour des élections 2023

Selon l’orientation sexuelle, il y a eu une forte augmentation du nombre de candidats bisexuels, leur nombre ayant plus que triplé entre 2019 et 2023 (de 24 à 74) et augmentant de 76,2 % par rapport à 2021. Les candidats pansexuels et queer ont également connu de fortes augmentations. Le nombre de candidates lesbiennes a augmenté de 18,3 % entre 2021 et 2023, passant de 60 à 71, après avoir connu une baisse globale entre 2019 et 2021.

Trié par identité de genre, le nombre de candidats Genderqueer et non binaires a considérablement augmenté, passant de cinq en 2019 à 37 en 2023. Le nombre de candidates transgenres a augmenté de 15,4 pour cent entre 2021 et 2023, passant de 26 à 30, mais le nombre de le nombre de candidats hommes transgenres a légèrement diminué, passant de six à quatre. Cette année, 80 candidats au total se sont identifiés comme autre chose que cisgenres, contre 28 en 2019.

Les hommes cisgenres sont restés majoritaires – représentant 55 % de tous les candidats LGBTQ+ – bien que leur croissance ait été la plus lente de toutes les identités de genre. Le nombre de candidates cisgenres a augmenté à un rythme plus rapide que celui des hommes cisgenres entre 2019 et 2023, soit 40,8 % et 21,7 %, respectivement.

La représentation LGBTQ+ est presque nationale. Les seuls États sans candidats en lice cette année sont l’Arizona, Hawaï, le Montana, le Nevada, le Dakota du Nord, le Nouveau-Mexique, la Caroline du Sud, le Dakota du Sud et le Wyoming.

Sur les 514 candidats sur 2023, 348 (70,4 pour cent) se sont présentés à des postes locaux (à l’exclusion des maires et des conseils scolaires), 59 (11,9 pour cent) pour les conseils scolaires, 40 (8,1 pour cent) pour la législature de l’État, 37 pour le maire (7,5 pour cent), cinq (1 %) pour les postes judiciaires, quatre (0,8 %) pour les élections fédérales spéciales et un (0,2 %) pour les courses à l’échelle de l’État. Entre 2021 et 2023, le nombre de candidats LGBTQ+ aux législatives des États a plus que doublé, à un moment où les attaques législatives contre les personnes LGBTQ+ dans les législatures des États se sont considérablement développées.

Certains des candidats les plus en vue lors des courses de mardi sont Danica Roem, qui veut devenir la première sénatrice trans de l’État de Virginie ; Fabian Nelson, un homosexuel qui se présente comme le premier législateur du Mississippi ; Luanne Peterpaul, une lesbienne qui cherche à devenir la première femme de la communauté LGBTQ+ à devenir législatrice de l’État du New Jersey ; et Rue Landau, également lesbienne, qui serait la première membre du conseil municipal de Philadelphie.

« Alors que les politiciens des législatures des États et des commissions scolaires lançaient des attaques sans précédent contre notre communauté et nos enfants, les dirigeants LGBTQ+ ont répondu en se présentant aux élections en nombre record », a déclaré Annise Parker, présidente-directrice générale du Victory Fund, dans un communiqué de presse. « Nous avons vu plus de candidats LGBTQ+ de couleur, de candidats trans, de candidats non binaires et de candidats bisexuels que lors de toute autre année électorale. Et en novembre, les électeurs de 41 États et du District de Columbia pourront rejeter la politique de haine et voter à la place pour un candidat LGBTQ+.

Vous cherchez votre endroit pour voter ? Trouvez votre lieu de vote ici.



Vous aimez ou pas cette Gay Pride?

Poursuivez votre Gay Pride en ajoutant votre commentaire!

Soyez de la fête!
Ajouter votre commentaire concernant cette Gay Pride!

Soyez le premier à débuter la conversation!.

Only registered users can comment.