Stress et anxiété au sein de la communauté LGBT+ : comment y remédier ?

Stress et anxiété au sein de la communauté LGBT+ : comment y remédier ?

Malgré l’avancement des droits LGBT+ et leur mise en avant sur la scène médiatique, la communauté n’en a pas fini avec les mauvaises attitudes, le rejet et même, l’agressivité. Particulièrement pour les têtes de file du mouvement, assumer son appartenance à la communauté peut avoir un effet stressant, voire angoissant. Retour sur ce phénomène et comment y remédier. 

Communauté LGBT+ et stress : une tendance à la hausse 

Gays, bisexuels et transgenres sont confrontés à une hausse du stress depuis plusieurs années, avec des chiffres assez importants, pouvant osciller entre 30 et 60% selon la catégorie. Ces chiffres sont d’autant plus inquiétants qu’ils sont en augmentation constante : cela signifie, d’une part, que ce sentiment de stress et d’anxiété est le résultat d’un malaise sur lequel il faut agir rapidement.

Cette tendance a des conséquences parfois graves, déviant sur des formes poussées de dépression. En effet, le stress et l’anxiété étant omniprésents pour certains individus de la communauté, cela créé une forme de stress social, indissociable de toute relation ou interaction : la violence, le rejet ou le dédain font partie de ce que la communauté LGBT+ doit survivre à chaque jour.   

Les raisons d’une telle hausse 

Ce stress et cette anxiété palpables trouvent leur source dans de nombreux facteurs, à la fois internes et externes. D’abord, le fait même d’appartenir à cette communauté peut devenir un fardeau, car les personnes deviennent des cibles pour certaines personnes : moqueries, humiliations, agressions… La communauté LGBT+ est donc sous tension permanente, épiée, et affirmer son appartenance à cette communauté peut devenir dangereux. 

Pourtant, à vouloir refouler cette appartenance ou la cacher par peur pour sa santé, cela en devient angoissant : il est impossible d’être soi-même et d’afficher son identité. Cela est source de stress et d’angoisse permanent, ce qui amène les plus jeunes et les plus désorientés à des appels à l’aide. De manière générale, cela amène les personnes membres de la communauté LGBT+ à souffrir plus que d’autres, ou d’être sujet à, des formes parfois sévères de stress et d’anxiété. Cela a des conséquences sur la vie personnelle de ces individus, mais aussi professionnelle, ce qui n’arrange pas la sortie de ce cercle vicieux négatif. 

Remédier aux problèmes de stress au sein des communautés 

Pour changer la donne, il est important que tout le monde soit conscient de cet acharnement parfois violent sur la communauté LGBT+. Cela passe par une sensibilisation médiatique et informative concernant ces questions, notamment au-delà de la communauté LGBT+ : ceux qui sont responsables de ce stress sont souvent extérieurs à la communauté et liés aux difficultés d’acceptation des membres de la communauté. 

Il existe bien des méthodes ou remèdes naturels pour lutter efficacement contre l’anxiété. L’un d’entre eux n’est autre que le CBD, ou cannabidiol, très apprécié des communautés LGBT+. En effet, les produits Cibdol sont bénéfiques pour la santé, y compris mentale : le CBD présent dans ces produits joue un rôle de puissant apaisant, qui génère de la sérotonine, autrement dit, la molécule du bonheur. Cette dernière apporte de la positivité dans un état d’esprit négatif, rongé par le stress et l’anxiété, qui sont alors calmés par ce produit. 

Les options pour prévenir et soigner le stress et l’anxiété chez les membres de la communauté LGBT+ sont à étudier au cas par cas, mais ce sont là des pistes de réflexion pour le futur.





Vous aimez ou pas cette Gay Pride?

Poursuivez votre Gay Pride en ajoutant votre commentaire!

Soyez de la fête!
Ajouter votre commentaire concernant cette Gay Pride!

Soyez le premier à débuter la conversation!.

Only registered users can comment.